Dieu est Bon

22 février 2019

Le peuple élu en Chine ne peut représenter aucune tribu d’Israël

 La maison de David a reçu la promesse de l’Éternel et c’est une famille qui a reçu l’héritage de l’Éternel. Elle était à l’origine l’une des tribus d’Israël et appartenait au peuple élu. En ce temps-là, l’Éternel décréta une loi pour les Israélites que tout le peuple juif qui appartenait à la maison de David, tous ceux qui étaient nés dans cette maison recevraient Son héritage. Ils recevraient au centuple et gagneraient le statut de fils de premiers-nés. En ce temps-là, ils étaient les plus élevés parmi tous les Israélites ; ils avaient la plus haute position parmi toutes les familles d’Israël, et ils servaient directement l’Éternel dans le temple, portant des couronnes et des habits sacerdotaux. En ce temps-là, il les appelait serviteurs fidèles et saints et ils gagnaient l’estime de toutes les autres tribus d’Israël. Ainsi, en ce temps-là, ils étaient tous respectueusement appelés seigneurs ; c’était l’œuvre de l’Éternel à l’ère de la Loi. Aujourd’hui, ils servent toujours l’Éternel de cette manière dans le temple, de sorte qu’ils seront toujours des rois nommés par l’Éternel. Personne ne peut leur enlever leur couronne, et personne ne peut modifier leur service parce qu’ils appartiennent à la maison de David depuis le début ; c’est ce que l’Éternel leur a accordé. La raison pour laquelle vous n’appartenez pas à la maison de David, c’est que vous n’êtes pas d’Israël, mais vous appartenez aux maisons de l’extérieur d’Israël. Aussi, votre nature n’est pas de rendre hommage à l’Éternel, mais de Lui résister, donc vous n’avez pas la même identité que ceux de la maison de David et vous n’êtes pas l’un de ceux qui recevront Mon héritage. Vous, particulièrement, n’êtes pas ceux qui recevront au centuple.

 En Israël, en ce temps-là, il y avait plusieurs maisons différentes et plusieurs tribus différentes, mais elles étaient toutes le peuple élu. Cependant, ce qui est différent des autres pays, c’est qu’en Israël, les gens sont classés en catégories, leurs positions devant l’Éternel sont différenciées et le domaine de chaque personne est établi selon les différentes tribus. Dans les pays autres qu’Israël, les gens ne peuvent simplement pas d’une manière informelle se référer à eux-mêmes en tant que membres de la maison de David, de Jacob ou de Moïse. Cela serait contraire aux faits ; les noms des[a] tribus d’Israël ne peuvent être nonchalamment mal employés dans d’autres pays. Les gens utilisent souvent mal les noms de David, d’Abraham, d’Ésaü, etc. ou ils disent : « Nous avons maintenant accepté Dieu, alors nous sommes de la maison de Jacob. » Dire ces choses n’est qu’un raisonnement humain sans fondement et ne vient pas directement de l’Éternel ni ne vient de Mes propres idées. C’est un non-sens purement humain ! Tout comme un orateur qui confond ce qui est bien et ce qui est faux, sans fondement, les gens pensent qu’ils sont les descendants de David ou une partie de la famille de Jacob, et ils croient qu’ils en sont dignes. Les gens ne savent-ils pas que ceux de la maison de David furent ordonnés par l’Éternel il y a longtemps et que ce n’est pas David qui s’est nommé roi ? Cependant, il y en a beaucoup qui prétendent sans vergogne être les descendants de la maison de David — les gens sont si ignorants ! La vérité est que les choses d’Israël n’ont rien à voir avec les païens ; elles sont deux choses différentes et ne sont absolument pas liées. Les choses d’Israël ne peuvent être mentionnées qu’aux gens d’Israël, mais les païens ne sont totalement pas impliqués et le travail actuellement accompli parmi les païens n’a rien à voir avec le peuple d’Israël. Ce qui est dit sur les païens est déterminé par ce que Je dis actuellement, et l’œuvre faite en Israël ne peut pas servir de type d’œuvre parmi les païens. Cela ne montrerait-il pas que Dieu est trop stupide, trop conservateur ? Ce n’est que lorsque l’œuvre commencera à se répandre parmi les païens que ce qui est dit à propos d’eux ou leur fin seront révélés, de sorte que les paroles des gens dans le passé : « Nous sommes les descendants de David » ou « Jésus est le fils de David » sont des choses encore plus insensées à dire. Mon œuvre est compartimentée. Je ne ferais pas référence à un cerf comme un cheval ; plutôt, l’œuvre est différenciée selon sa séquence.

 Note de bas de page :

 [a] Le texte original omet : « les noms de ».

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par LuceGendronj à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 février 2019

L’œuvre à l’ère de la Loi

 L’œuvre que l’Éternel a réalisée parmi les Israélites a établi au sein de l’humanité le lieu de l’origine terrestre de Dieu, qui était aussi le lieu sacré où Il était présent. Il a circonscrit Son œuvre au peuple d’Israël. Dans un premier temps, Il n’a pas travaillé en dehors d’Israël ; Il a plutôt choisi un peuple qu’Il a trouvé approprié afin de restreindre le champ d’action de Son œuvre. Israël est le lieu où Dieu a créé Adam et Ève et, de la poussière de ce lieu, l’Éternel a fait l’homme ; cet endroit est devenu la base de Son œuvre sur la terre. Les Israélites, qui étaient les descendants de Noé et aussi les descendants d’Adam, ont été la fondation humaine de l’œuvre de l’Éternel sur la terre.

 À l’époque, la signification, le but et les étapes de l’œuvre de l’Éternel en Israël étaient de commencer Son œuvre sur toute la terre, s’étendant progressivement aux nations païennes à partir de son centre en Israël. C’est le principe suivant lequel Il travaille à travers l’univers — établir un modèle, puis l’élargir jusqu’à ce que tous les peuples de l’univers aient accepté Son évangile. Les premiers Israélites étaient les descendants de Noé. Ces gens avaient seulement le souffle de l’Éternel et en savaient assez pour subvenir à leurs besoins essentiels de la vie, mais ils ne savaient pas quel genre de Dieu était l’Éternel, pas plus qu’ils ne connaissaient Sa volonté pour l’homme, et encore moins comment ils devaient révérer le Seigneur de toute la création. Quant à savoir à quelles règles et lois ils devaient obéir et quel travail les êtres créés devaient faire pour le Créateur : les descendants d’Adam n’en savaient rien. Tout ce qu’ils savaient, c’est que le mari devait suer et travailler dur pour nourrir sa famille et que la femme devait se soumettre à son mari et perpétuer la race des humains que l’Éternel avait créée. En d’autres termes, ces hommes, qui avaient seulement le souffle de l’Éternel et Sa vie, ne savaient pas de tout comment suivre les lois de Dieu ou comment satisfaire le Seigneur de toute la création. Ils comprenaient bien trop peu de choses. Donc, même s’il n’y avait rien de malhonnête ou de rusé dans leur cœur et même s’ils éprouvaient rarement de la jalousie et ne se disputaient pas, néanmoins, ils ne connaissaient pas ou ne comprenaient pas l’Éternel, le Seigneur de toute la création. Ces ancêtres de l’homme se contentaient de manger les choses de l’Éternel et de profiter des choses de l’Éternel, mais ils ne savaient pas révérer l’Éternel ; ils ne savaient pas que l’Éternel est Celui qu’ils devaient adorer à genoux. Alors, comment pouvaient-ils être appelés Ses créatures ? Si tel était le cas, que dire des paroles : « L’Éternel est le Seigneur de toute la création » et « Il a créé l’homme pour que l’homme puisse Le manifester, Le glorifier et Le représenter » ? N’auraient-elles pas été prononcées en vain ? Comment des hommes qui n’ont aucune vénération pour l’Éternel pourraient-ils devenir un témoignage de Sa gloire ? Comment pourraient-ils devenir une manifestation de Sa gloire ? Les paroles de l’Éternel : « J’ai créé l’homme à Mon image » ne deviendraient-elles pas alors une arme entre les mains de Satan, le malin ? Ces paroles ne deviendraient-elles pas alors un signe d’humiliation pour la création de l’homme par l’Éternel ? Afin de terminer cette étape de l’œuvre, l’Éternel, après la création de l’humanité, ne l’a pas instruite ni guidée, depuis l’époque Adam à celle de Noé. Au contraire, ce n’est qu’après le déluge qui a détruit le monde qu’Il a réellement commencé à guider les Israélites, qui étaient les descendants de Noé, et aussi d’Adam. Son œuvre et Ses déclarations en Israël ont donné une direction à tous les hommes d’Israël alors qu’ils vivaient dans tout le pays d’Israël et, ainsi, ont montré à l’humanité que l’Éternel était non seulement capable de souffler dans l’homme un souffle afin qu’il reçoive de Lui la vie et qu’il s’élève de la poussière, transformé en un être humain créé, mais qu’Il pouvait aussi détruire l’humanité par les flammes, maudire l’humanité et utiliser Sa verge pour gouverner l’humanité. De même, ils ont vu aussi que l’Éternel pouvait guider la vie de l’homme sur terre et parler et travailler dans l’humanité selon les heures du jour et de la nuit. Il a fait l’œuvre seulement pour que Ses créatures puissent savoir que l’homme venait de la poussière qu’Il avait prise et que, en plus, l’homme avait été créé par Lui. En outre, la raison de l’œuvre qu’Il a commencée en Israël était que les autres peuples et nations (qui, en fait, n’étaient pas séparés d’Israël, mais s’étaient détachés des Israélites, étaient pourtant toujours des descendants d’Adam et Ève) puissent recevoir d’Israël l’évangile de l’Éternel, de sorte que toutes les créatures de l’univers pourraient être capables de Le révérer et de Le considérer comme grand. Si l’Éternel n’avait pas commencé Son œuvre en Israël, mais, plutôt, ayant créé l’humanité, l’avait laissée mener une vie sans souci sur la terre, alors, dans ce cas, en raison de la nature physique de l’homme (« nature » signifie que l’homme ne peut jamais connaître les choses qu’il ne peut pas voir, c’est-à-dire qu’il ne sait pas que l’Éternel a créé l’humanité, encore moins pourquoi Il l’a créée), l’homme ne saurait jamais que l’Éternel a créé l’humanité et qu’Il est le Seigneur de toute la création. Si l’Éternel avait créé l’homme et l’avait placé sur la terre pour Son plaisir et ensuite s’était tout simplement lavé les mains et était parti plutôt que de rester parmi les hommes pour les diriger pendant une certaine période, alors toute l’humanité serait retournée au néant ; même le ciel et la terre et toutes les choses qu’Il a créés, y compris toute l’humanité, seraient retournés au néant et, en plus, auraient été foulés aux pieds par Satan. Ainsi, la volonté de l’Éternel selon laquelle « sur la terre, c’est-à-dire au milieu de Sa création, Il devrait avoir un endroit où résider, un lieu saint » aurait été brisée. Et donc, après avoir créé les hommes, qu’Il ait pu rester au milieu d’eux pour les guider dans leur vie et leur parler depuis cette place au milieu d’eux, tout cela avait le but de réaliser Son désir et d’accomplir Son plan. L’œuvre de Dieu en Israël n’avait que le but d’exécuter le plan qu’Il avait mis en place avant Sa création de toutes choses, et donc Son œuvre, d’abord parmi les Israélites, et Sa création de toutes choses n’étaient pas en contradiction l’une avec l’autre, mais les deux étaient pour Sa gestion, Son œuvre et Sa gloire, approfondissant aussi le sens de Sa création de l’humanité. Il a guidé la vie des hommes sur la terre pendant deux mille ans après Noé, au cours desquels Il leur a appris à comprendre comment révérer l’Éternel, le Seigneur de toutes choses, comment se comporter et comment vivre leur vie, et surtout, comment agir comme des témoins de l’Éternel, Lui obéir, Le révérer, et même Le louer avec de la musique comme David et ses prêtres.

 Avant les deux mille ans au cours desquels l’Éternel a réalisé Son œuvre, les hommes ne savaient rien et presque toute l’humanité a dégénéré dans la profondeur de la débauche et de la corruption qui ont précédé le déluge ; l’Éternel n’habitait pas leur cœur, et Son chemin n’y était pas non plus. Ils n’ont jamais compris l’œuvre que l’Éternel allait accomplir ; ils manquaient de raison, et encore plus de connaissance, ils étaient comme des machines qui respirent, ignorants de l’homme, de Dieu, du monde et de la vie aussi. Sur la terre, ils se sont beaucoup livrés à la séduction comme le serpent, et ont dit beaucoup de choses qui offensaient l’Éternel, mais, parce qu’ils étaient ignorants, l’Éternel ne les a pas châtiés ni disciplinés. Après le déluge, quand Noé était âgé de 601 ans, l’Éternel est officiellement apparu à Noé et les a guidés, lui et sa famille, le conduisant, ainsi que les oiseaux et les bêtes qui avaient survécu au déluge, et ses descendants jusqu’à la fin de l’ère de la Loi, pendant 2 500 ans. Il a été officiellement à l’œuvre en Israël pendant 2 000 ans, et la période pendant laquelle Il était à l’œuvre à la fois en Israël et à l’extérieur de celui-ci était de 500 ans, ce qui fait en tout 2 500 ans. Pendant cette période, Il a enseigné aux Israélites que pour servir l’Éternel, ils devaient construire un temple et porter des habits de prêtres et marcher pieds nus dans le temple à l’aube de peur que leurs chaussures souillent le temple et que le feu soit lancé sur eux du haut du temple et les brûle à les faire mourir. Ils ont fait leur devoir et se sont soumis aux plans de l’Éternel. Ils ont prié l’Éternel dans le temple et, après qu’ils ont été inspirés par l’Éternel, c’est-à-dire après que l’Éternel leur a parlé, ils ont conduit le peuple et lui ont appris qu’il devait révérer l’Éternel, leur Dieu. Et l’Éternel leur a dit qu’ils devaient construire un temple et un autel, et qu’au temps fixé par l’Éternel, c’est-à-dire, à la Pâque, ils devaient préparer des veaux et des agneaux nouveau-nés en sacrifices sur l’autel pour servir l’Éternel, afin de les modérer et de mettre la révérence envers l’Éternel dans leur cœur. Leur obéissance à cette loi servirait à mesurer leur fidélité à l’Éternel. L’Éternel a également institué le jour du sabbat pour eux, le septième jour de Sa création. Il a fait du jour suivant le premier jour, une journée pour qu’ils louent l’Éternel, Lui offrent des sacrifices et jouent de la musique pour Lui. Ce jour-là, l’Éternel a rassemblé tous les prêtres pour diviser les sacrifices sur l’autel pour que le peuple les mange afin qu’ils puissent jouir des sacrifices offerts à l’Éternel. Et l’Éternel a dit qu’ils étaient bénis et avaient une part avec Lui et qu’ils étaient Ses élus (ce qui était l’alliance de l’Éternel avec les Israélites). Voilà pourquoi, jusqu’à ce jour, le peuple d’Israël dit toujours que l’Éternel est son Dieu à lui seul, et non le Dieu des autres peuples.

 Au cours de l’ère de la Loi, l’Éternel a institué de nombreux commandements que Moïse devait transmettre aux Israélites qui l’ont suivi hors d’Égypte. L’Éternel a donné ces commandements aux Israélites, des commandements qui étaient sans rapport avec les Égyptiens, qui étaient destinés à retenir les Israélites et étaient Ses exigences pour eux. Qu’un homme observe le sabbat ou non, qu’il respecte ses parents ou non, qu’il adore des idoles ou non, et ainsi de suite, tels étaient les principes par lesquels un homme était jugé pécheur ou juste. Qu’un homme soit frappé par le feu de l’Éternel ou lapidé à mort, ou qu’il reçoive la bénédiction de l’Éternel était déterminé selon son obéissance à ces commandements. Ceux qui ne respectaient pas le sabbat étaient lapidés à mort. Ces sacrificateurs qui n’observaient pas le sabbat étaient frappés par le feu de l’Éternel. Ceux qui ne manifestaient pas de respect pour leurs parents étaient lapidés à mort. Tout cela a été recommandé par l’Éternel. L’Éternel a établi Ses commandements et Ses lois afin que, pendant qu’Il conduisait leur vie, les gens écoutent et obéissent à Sa parole et ne se rebellent pas contre Lui. Il a utilisé ces lois pour contrôler la race humaine nouvellement née, pour jeter les bases de Son œuvre future. Et ainsi, à cause de l’œuvre que l’Éternel a accomplie, la première ère a été appelée l’ère de la Loi. Bien que l’Éternel ait beaucoup parlé et beaucoup travaillé, Il ne les a guidés que de manière positive, enseignant à ces hommes ignorants comment être humains, comment vivre, comment comprendre la voie de l’Éternel. En grande partie, l’œuvre qu’Il a réalisée était destinée à permettre aux gens d’observer Son chemin et de suivre Sa Loi. L’œuvre a été réalisée sur des gens qui étaient superficiellement corrompus ; elle ne concernait pas la transformation du tempérament ou la croissance dans la vie. Il ne se souciait que d’utiliser les lois pour restreindre et contrôler les gens. Pour les Israélites de cette époque, l’Éternel était simplement un Dieu dans le temple, un Dieu dans les cieux. Il était une colonne de nuée, une colonne de feu. Tout ce que l’Éternel exigeait d’eux, c’était d’obéir à ce que les gens connaissent aujourd’hui comme Ses lois et Ses commandements — on pourrait même dire des règles —, parce que l’œuvre de l’Éternel n’avait pas pour objectif de les changer, mais de leur donner plus de choses que l’homme devrait avoir, de les instruire de Sa propre bouche, parce que, après avoir été créé, l’homme ne savait rien de ce qu’il devrait posséder. Ainsi, l’Éternel leur a donné les choses qu’ils devraient posséder pour leur vie sur terre, faisant en sorte que les hommes qu’Il avait conduits surpassent leurs ancêtres, Adam et Ève, parce que ce que l’Éternel leur a donné était plus que ce qu’Il avait donné à Adam et Ève au début. Quoi qu’il en soit, l’œuvre de l’Éternel en Israël avait seulement pour but de guider les hommes et de faire que les hommes reconnaissent leur Créateur. Il ne les a pas vaincus ou changés, mais les a simplement guidés. C’est la somme de l’œuvre de l’Éternel à l’ère de la Loi. C’est le contexte, la vraie histoire, l’essence de Son œuvre sur toute la terre d’Israël, et le début de Ses six mille ans de travail — maintenir un contrôle sur l’humanité par la main de l’Éternel. De ce contexte a découlé plus de travail dans Son plan de gestion de six mille ans.

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par LuceGendronj à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 février 2019

La stratégie du Parti communiste chinois pour contraindre les chrétiens en menaçant leurs familles

La stratégie du Parti communiste chinois pour contraindre les chrétiens en menaçant leurs familles

Afin de contraindre les chrétiens à liquider l'Église, trahir Dieu et ruiner leurs chances d'être sauvés par Dieu, le Parti communiste chinois menace sans scrupule les membres de leurs familles et joue sur leurs sentiments familiaux pour les obliger à trahir Dieu. Les stratagèmes du Parti communiste chinois peuvent-ils triompher ? Dans cette bataille entre le bien et le mal, les chrétiens feront-ils confiance à Dieu pour vaincre les tentations de Satan et resteront-ils fermes en témoignant pour Dieu ?

L'Éclair Oriental, L'Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l'apparition et de l'œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l'œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n'est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Regarder le film complet :
Le Seigneur Jésus est ma force et mon rocher | Film chrétien « Douceur dans l'adversité »

Posté par LuceGendronj à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 février 2019

Le débat entre les deux chemins de la vie et de la mort

Le débat entre les deux chemins de la vie et de la mort

Le Parti communiste chinois opprime et attaque frénétiquement la foi religieuse. Ils emprisonnent sans retenue et persécutent cruellement les chrétiens. Ils n'autorisent les gens qu'à suivre le Parti communiste. Ils ne permettent pas que les gens croient en Dieu et suivent Dieu en marchant sur le bon chemin de la vie. Quel sera finalement le résultat du Parti communiste chinois ? Malgré l'oppression, les arrestations et les persécutions effrénées du Parti communiste chinois, les chrétiens continuent sans faillir de suivre Dieu, de répandre l'évangile et de témoigner à Dieu. Quelle en est la raison ? Dans cette vidéo, un magnifique débat entre un chrétien et des officiers du Parti communiste chinois révèlera ces deux chemins différents qui mènent à deux fins différentes de nos vies.

Regarder le film complet :
Le Seigneur Jésus est ma force et mon rocher | Film chrétien « Douceur dans l'adversité »

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par L'Église de Dieu Tout-Puissant. Les acteurs qui apparaissent dans cette production opèrent sur une base caritative, et n'ont en aucune façon été payés. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d'indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n'a le droit d'altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de L'Église de Dieu Tout-Puissant.

Posté par LuceGendronj à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 février 2019

Qu'est-ce qu'une secte en réalité ?

Qu'est-ce qu'une secte en réalité _

« Rééducation rouge à domicile » - Qu'est-ce qu'une secte en réalité ?

Depuis sa prise de pouvoir, le Parti communiste chinois n'a cessé de réprimer et d'opprimer les croyances religieuses, allant même jusqu'à désigner publiquement le christianisme et le catholicisme comme des sectes, et la Bible comme un ouvrage sectaire. Au cours de ces années, l'Église de Dieu Tout-Puissant a témoigné du retour du Seigneur Jésus et le PCC l'a aussi condamnée comme une secte. Le PCC est un parti athée, un régime satanique, un ennemi de Dieu. De quel droit se permet-il donc de décider qu'une religion particulière est le bon chemin ou une secte ? Comment peut-on reconnaître une secte ?

Regarder la version complète:
« Rééducation rouge à domicile » Dieu est mon Sauveur | Film chrétien complet en français 2018

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par l'Église de Dieu Tout-Puissant. Les acteurs qui apparaissent dans cette production opèrent sur une base caritative, et n'ont en aucune façon été payés. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d'indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n'a le droit d'altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de l'Église de Dieu Tout-Puissant.

 

Posté par LuceGendronj à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


17 février 2019

Quelle est votre compréhension de « bénédictions » ?

 Bien que ceux qui sont nés à cette ère soient soumis à la corruption de Satan et des démons souillés, il est vrai aussi qu’ils peuvent gagner un grand salut en raison de cette corruption, encore plus grand que le bétail qui recouvre les montagnes et les plaines et la propriété familiale considérable que Job gagna, et c’est aussi plus grand que la bénédiction que Job reçut de voir l’Éternel après ses épreuves. Ce n’est qu’après que Job eut subi l’épreuve de la mort qu’il put entendre les paroles de l’Éternel et Sa voix de tonnerre venant des nuages. Cependant, il ne vit pas le visage de l’Éternel et il ne connut pas Son tempérament. Ce que Job gagna était simplement la propriété physique qui offre des délices charnels et les plus beaux enfants dans les villes environnantes ainsi que la protection des anges du ciel. Il ne vit jamais l’Éternel, et même s’il fut appelé juste, il ne connut jamais le tempérament de l’Éternel. Bien que les gens d’aujourd’hui soient temporairement pauvres en jouissances matérielles ou expérimentent un environnement extérieur hostile, J’ai révélé Mon tempérament que Je n’ai jamais révélé à l’humanité aux âges passés, ce qui a toujours été secret, et Mes mystères avant les âges aux personnes les plus humbles auxquelles J’ai également accordé le plus grand salut, et c’est la première fois que J’ai fait cela. Je n’ai jamais fait ce genre d’œuvre auparavant, et bien que vous soyez beaucoup moins que Job, ce que vous avez gagné et ce que vous avez vu a largement dépassé Job. Bien que vous ayez souffert toutes sortes de souffrances et de tourments, cette souffrance n’est pas comparable aux épreuves de Job, mais c’est le jugement et le châtiment que les gens ont reçus en raison de leur rébellion et de leur résistance, et à cause de Mon tempérament juste. C’est un jugement juste, un châtiment et une malédiction. Job était l’un des Israélites, l’un des justes qui reçut le grand amour et la grande miséricorde de l’Éternel. Il ne commit aucun acte mauvais et il n’opposa aucune résistance à l’Éternel ; plutôt, il était fidèlement dévoué à l’Éternel, et il fut soumis à des épreuves en raison de sa justice, et il subit des épreuves ardentes parce qu’il était un serviteur fidèle de l’Éternel. Les gens aujourd’hui sont soumis à Mon jugement et Ma malédiction en raison de leur souillure et de leur injustice. Bien que leurs souffrances ne soient rien de ce que Job a subi quand il a perdu son bétail, ses biens, ses serviteurs, ses enfants et tous ceux qui lui sont chers, ce que les gens souffrent, c’est le raffinement et le feu ardents ; ce qui est plus sérieux que ce que Job a expérimenté, c’est que ce type d’épreuve n’est pas diminuée ou supprimée en raison de leur faiblesse, plutôt, elle est de longue durée jusqu’à leur dernier jour de vie. C’est le châtiment, le jugement, la malédiction, c’est une brûlure impitoyable et, plus encore, c’est « l’héritage » légitime de l’humanité. C’est ce qu’ils méritent, et c’est le lieu de l’expression de Mon tempérament juste. C’est un fait connu. Mais ce que les gens ont gagné surpasse considérablement ce qu’ils ont enduré maintenant. Ce que vous avez souffert, ce ne sont que des revers dus à la stupidité, mais vos gains sont cent fois supérieurs à vos souffrances. Selon les lois d’Israël dans l’Ancien Testament, tous ceux qui Me résistent, tous ceux qui Me jugent ouvertement et tous ceux qui ne suivent pas Mon chemin, mais avec audace M’offrent des sacrifices profanes seront certainement détruits par le feu dans le temple, ou certains du peuple élu les lapideront à mort, et même les descendants de leur propre maison et d’autres parents directs subiront Ma malédiction et, dans le monde à venir, ils ne seront pas libres, mais seront les esclaves de Mes esclaves, et Je les conduirai en exil parmi les païens et ils ne pourront pas retourner dans leur patrie. Sur la base de leurs actions, de leurs comportements, la souffrance subie par les gens aujourd’hui n’est pas aussi grave que la punition subie par les Israélites. Dire que ce que vous souffrez actuellement est une rétribution n’est pas sans raison, et c’est parce que vous avez vraiment franchi la ligne, et si vous étiez en Israël, vous deviendriez l’un des pécheurs éternels et vous auriez été coupés en morceaux par les Israélites il y a longtemps, aussi bien que brûlés par le feu du ciel dans le temple de l’Éternel. Et qu’est-ce que vous avez gagné maintenant ? Qu’avez-vous reçu, de quoi avez-vous joui ? J’ai révélé Mon juste tempérament en vous, mais le plus important, c’est que J’ai révélé Ma patience pour la rédemption de l’humanité. On pourrait dire que tout ce que J’ai fait en vous est l’œuvre de patience, que c’est pour Ma gestion et plus encore pour l’humanité.

 Bien que Job ait subi des épreuves de la part de l’Éternel, il était simplement un homme juste qui adorait l’Éternel et, même lorsqu’il subissait ces épreuves, il ne se plaignait pas de Lui, mais il chérissait les rencontres avec l’Éternel. Non seulement les gens d’aujourd’hui ne chérissent pas la présence de l’Éternel, mais ils rejettent et détestent Son apparence, s’en plaignent et s’en moquent. N’avez-vous pas gagné mieux qu’un tantinet ? Votre souffrance a-t-elle vraiment été si grande ? Vos bénédictions n’ont-elles pas été supérieures à celles de Marie et de Jacques ? Votre résistance a-t-elle été dérisoire ? Serait-ce que ce que J’ai exigé de vous, ce que Je vous ai demandé a été trop grand ou de trop ? Ma colère a seulement été déversée sur les Israélites qui M’ont résisté, pas directement sur vous, mais ce que vous avez gagné n’a été que Mon jugement impitoyable et des révélations, ainsi que l’inévitable raffinement ardent. En dépit de cela, les gens Me résistent encore et Me réfutent sans un brin d’obéissance. Et il y en a même qui prennent leur distance par rapport à Moi et Me nient ; ce genre de personne n’est pas mieux que la bande de Koré et Dathan s’opposant à Moïse. Le cœur des gens est trop endurci et leur nature est trop obstinée. Ils ne changent jamais leurs anciennes manières. Ils sont dévêtus comme une prostituée en plein jour par Mon discours et Mes paroles sont si sévères qu’elles sont « inconvenantes », exposant la nature des gens à la lumière du jour. Mais les gens ne font que hocher la tête, verser quelques larmes et ont à peine des sentiments tristes. Quand c’est fini, ils sont aussi féroces que le roi des bêtes sauvages dans les montagnes et ils ne s’en rendent pas compte du tout. Comment les gens avec ce genre de tempérament peuvent-ils savoir qu’ils ont joui de bénédictions plus de cent fois plus grandes que celles de Job ? Comment peuvent-ils découvrir que ce dont ils jouissent est des bénédictions qui n’ont guère été vues à travers les âges, dont aucun homme n’a jamais joui auparavant ? Comment la conscience des gens peut-elle sentir ce genre de bénédiction qui porte une punition ? Pour parler franchement, tout ce que J’exige de vous, c’est que vous puissiez être des modèles pour Mon œuvre et être des témoins de Mon tempérament entier et de toutes Mes actions et que vous puissiez être libéré des afflictions de Satan. Mais l’humanité est toujours repoussée par Mon œuvre et lui est intentionnellement hostile. Comment ce genre de personne ne pourrait-elle pas M’inciter à ré-établir les lois d’Israël et à verser sur eux Ma colère que J’ai versée contre Israël ? Bien qu’il y en ait beaucoup entre vous qui M’« obéissent », il y en a encore plus qui sont de l’espèce de « la bande de Koré ». Une fois que J’aurai atteint ma pleine gloire, Je prendrai le feu du ciel pour les brûler en cendres. Vous devriez savoir que Je ne châtierai plus les gens par Mes paroles, mais avant de faire l’œuvre d’Israël, Je vais incinérer complètement l’espèce de « la bande de Koré » qui Me résiste et que J’ai éliminé il y a longtemps. Les hommes n’auront plus l’occasion de jouir de Moi, mais tout ce qu’ils verront sera la colère et Mes « flammes » venant du ciel. Je vais révéler la fin de tous les hommes et Je vais diviser tous les hommes en différentes catégories. Je prendrai note de tous leurs actes rebelles et ensuite finirai Mon œuvre, de sorte que la fin des gens sera déterminée en fonction de Mon verdict quand J’étais sur la terre ainsi que de leurs attitudes envers Moi. Quand ce temps viendra, il n’y aura rien qui puisse modifier leur fin. Laissez les gens révéler leur propre fin ! Laissez-Moi confier la fin des gens au Père céleste.

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par LuceGendronj à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 février 2019

Quelle attitude as-tu envers les treize épîtres ?

 Le Nouveau Testament de la Bible contient les treize épîtres de Paul. Ces treize lettres ont toutes été écrites par Paul aux Églises qui ont cru en Jésus-Christ durant la période de son ministère. C’est-à-dire qu’il a écrit les lettres après que Jésus est monté au ciel et qu’il a été élevé. Ses lettres témoignent de la résurrection et de l’ascension du Seigneur Jésus au ciel après Sa mort et prêchent aux gens la manière de se repentir et de porter la croix. Bien sûr, ces manières et ces témoignages avaient tous le but d’enseigner aux frères et sœurs dans les différents endroits de la Judée en ce temps-là, parce que Paul était, à ce moment-là, le serviteur du Seigneur Jésus et il avait été suscité pour témoigner du Seigneur Jésus. Différentes personnes sont suscitées pour accomplir Sa nouvelle œuvre pendant chaque période de l’œuvre du Saint-Esprit, c’est-à-dire pour accomplir l’œuvre des apôtres afin de continuer l’œuvre que Dieu accomplit Lui-même. Si le Saint-Esprit le faisait directement et que personne n’était suscité, alors il serait difficile que l’œuvre soit réalisée. Dans ce cadre, Paul est devenu celui qui a été terrassé sur la route de Damas et ensuite a été suscité pour être un témoin du Seigneur Jésus. Il était l’apôtre en dehors des douze disciples de Jésus. En plus de répandre l’évangile, il a également assumé la charge de conduire les Églises dans divers endroits, c’est-à-dire de s’occuper des frères et sœurs des Églises, c’est-à-dire de conduire les frères et sœurs dans le Seigneur. Son témoignage est de faire connaître le fait de la résurrection du Seigneur Jésus et de Son ascension au ciel et d’enseigner aux gens à se repentir et à confesser et à marcher sur le chemin de la croix. Il était l’un des témoins de Jésus-Christ à l’époque. 

 Les treize épîtres de Paul ont été choisies pour usage dans la Bible. Ces treize lettres ont toutes été écrites par Paul visant les différentes situations des gens dans divers endroits. Il a été touché par le Saint-Esprit pour les écrire et a enseigné aux frères et sœurs en tous lieux en tant qu’apôtre (du point de vue du serviteur du Seigneur Jésus). Par conséquent, les lettres de Paul ne proviennent pas de prophéties ou directement de visions, mais sont venues de l’œuvre qu’il a entreprise. Ces lettres ne sont pas étranges ni difficiles à comprendre à l’instar des prophéties. Ces paroles ne sont que des lettres et ne sont pas des prophéties ou des mystères. Ce ne sont que des paroles ordinaires d’instruction. Bien que beaucoup de paroles soient difficiles à comprendre ou ne soient pas facilement comprises par les gens, elles ne sont rien de plus que l’éclairage du Saint-Esprit et les visions que Paul a eues. Paul n’est qu’un apôtre, un serviteur utilisé par le Seigneur Jésus, pas un prophète. Il a profité de l’occasion, pendant qu’il se rendait à toutes sortes d’endroits, pour écrire des lettres aux frères et sœurs des Églises ou pendant qu’il était malade ; il a écrit aux Églises auxquelles il pensait particulièrement, mais qu’il ne pouvait pas visiter. En conséquence, ses lettres ont été conservées par les gens à l’époque et, plus tard, les gens les ont rassemblées, triées, puis placées après les quatre évangiles de la Bible. Bien sûr, ils ont sélectionné et mis ensemble toutes les meilleures lettres qu’il avait écrites. Ces lettres sont évidemment bénéfiques pour la vie des frères et sœurs des Églises et étaient des lettres particulièrement célèbres à l’époque. Lorsque Paul a écrit ces lettres en ce temps-là, son but n’était pas d’écrire une œuvre spirituelle pour permettre aux frères et sœurs de trouver un chemin de pratique en elle ou une biographie spirituelle pour exprimer ses propres expériences. Il n’avait pas l’intention d’écrire un livre pour devenir un auteur ; il écrivait simplement des lettres aux frères et sœurs de l’Église du Seigneur Jésus-Christ. Il a enseigné aux frères et sœurs dans sa position de serviteur, leur a parlé de son fardeau, de la volonté du Seigneur Jésus et de ce qu’Il a confié aux gens pour l’avenir. C’est l’œuvre qu’il a accomplie. Ses paroles étaient assez édifiantes pour l’expérience des futurs frères et sœurs. Il y a beaucoup de vérités dans ces nombreuses lettres et toutes affirmaient que les gens de l’ère de la Grâce devaient pratiquer ; c’est pourquoi les gens par la suite ont arrangé ces lettres dans le Nouveau Testament. Peu importe ce que fut le résultat de Paul plus tard, il était quelqu’un qui était utilisé à l’époque, qui soutenait des frères et sœurs dans les Églises. Sa fin a été déterminée par son essence et son terrassement de départ. Il a pu dire ces paroles à l’époque parce qu’il avait l’œuvre du Saint-Esprit. C’est à cause de l’œuvre du Saint-Esprit qu’il portait un fardeau pour les Églises. De cette façon, il a pu soutenir des frères et sœurs. Cependant, en raison de circonstances particulières, il ne pouvait pas aller personnellement aux Églises pour travailler, ainsi il leur a écrit des lettres pour exhorter les frères et sœurs dans le Seigneur. Il a d’abord persécuté les disciples du Seigneur Jésus, mais après que Jésus est monté au ciel, c’est-à-dire après avoir reçu la lumière, il a cessé de persécuter les disciples du Seigneur Jésus et n’a plus persécuté les saints qui ont prêché l’évangile de la voie du Seigneur. Après avoir vu Jésus, il a été suscité et est devenu une personne utilisée par le Saint-Esprit. 

 L’œuvre de Paul à l’époque était simplement d’aider et de soutenir des frères et sœurs. Il n’était pas comme certaines gens qui voulaient faire carrière ou écrire des œuvres littéraires, ouvrir d’autres chemins ou trouver d’autres chemins en dehors de la Bible pour conduire les gens dans les Églises afin qu’ils puissent obtenir une nouvelle entrée. Il était quelqu’un qui était utilisé ; il a fait cela seulement pour accomplir son devoir. S’il n’avait pas porté un fardeau pour les Églises, ce serait considéré comme un abandon du devoir. Si une perturbation arrivait ou si un incident de trahison dans l’Église occasionnant un état anormal parmi ses membres, alors cela aurait été considéré comme une faille dans l’accomplissement de son œuvre. Si un ouvrier porte un fardeau pour l’Église et travaille aussi au mieux de ses capacités, cela prouve qu’il est un ouvrier qualifié, une personne qualifiée pour être utilisée. S’il ne ressent pas un fardeau pour l’Église, son travail également n’atteint aucun résultat, et la plupart des gens qu’il conduit sont faibles ou même tombent, alors un tel ouvrier n’a pas accompli son devoir. De même, Paul ne faisait pas exception. C’est pourquoi il a dû s’occuper des Églises ou écrire souvent des lettres aux frères et sœurs. C’est grâce à cette méthode qu’il a réussi à soutenir les Églises et à prendre soin des frères et sœurs. Ce n’est que de cette façon que les Églises pouvaient recevoir son soutien et sa direction. Les paroles des lettres qu’il a écrites étaient très profondes, mais ses lettres ont été écrites aux frères et sœurs sous la prémisse d’avoir l’éclairage du Saint-Esprit, en combinaison de ses expériences personnelles et de son fardeau. Il était simplement une personne utilisée par le Saint-Esprit. Ses expériences personnelles ont été mélangées au contenu de toutes ses lettres. Le travail qu’il a accompli représente simplement le travail d’un apôtre, et non l’œuvre accomplie directement par le Saint-Esprit et il est également différent de l’œuvre du Christ. Il n’accomplissait que son devoir, c’est pourquoi il a exposé son fardeau ainsi que ses expériences et ses idées aux frères et sœurs dans le Seigneur. Il accomplissait simplement le travail de la commission de Dieu en fournissant une perspicacité et une compréhension personnelles. Ce n’était certainement pas Dieu Lui-même qui travaillait directement. En tant que tel, son travail était mélangé avec l’expérience humaine et la façon dont l’homme perçoit et comprend l’œuvre de l’Église. Cependant, ces perceptions et cette connaissance de l’homme ne peuvent pas être considérées comme l’œuvre des mauvais esprits ou du travail de la chair et du sang. On ne peut pas dire que ce sont les connaissances et les expériences d’une personne éclairée par le Saint-Esprit. Ce que je veux dire par là, c’est que les lettres de Paul ne sont pas des livres venant du ciel. Elles ne sont pas saintes et ne sont pas prononcées ou exprimées par le Saint-Esprit. Elles sont seulement une expression du fardeau de Paul pour l’Église. Mon but en disant tout cela, c’est de vous faire comprendre la différence entre l’œuvre de Dieu et de l’homme. L’œuvre de Dieu représente Dieu Lui-même, alors que le travail de l’homme représente le devoir et les expériences de l’homme. Il ne faut pas considérer l’œuvre normale de Dieu telle qu’envisagée par l’homme et Son œuvre surnaturelle telle que Dieu l’envisage. En outre, on ne doit pas considérer la haute prédication de l’homme comme des déclarations de Dieu ou comme des livres du ciel. Tout cela est contre l’éthique. Quand beaucoup de gens m’entendent disséquer les treize épîtres de Paul, ils pensent que les lettres de Paul ne peuvent pas être lues et que Paul est un homme extrêmement pécheur. Il y a même beaucoup de gens qui pensent que Mes paroles sont insensibles, que Mon évaluation des lettres de Paul est inexacte et que ses lettres ne peuvent pas être considérées comme des expressions de l’expérience et du fardeau de l’homme. Ils pensent qu’elles doivent être considérées comme des paroles de Dieu, qu’elles sont aussi importantes que le livre de l’Apocalypse de Jean, que l’on ne peut pas en omettre ou y ajouter quoi que ce soit, de plus, qu’elles ne peuvent pas être expliquées d’une manière informelle. Toutes ces affirmations des gens ne sont-elles pas inexactes ? Tout ceci n’est-il pas dû au fait que les gens n’ont aucun sens ? Les lettres de Paul bénéficient beaucoup aux gens et elles ont déjà une histoire de plus de 2 000 ans. Maintenant, il y a encore beaucoup de gens qui ne peuvent pas comprendre ce qu’il a écrit à l’époque. En ce qui a trait aux sentiments de l’homme, les lettres de Paul sont les plus grands chefs-d’œuvre de tout le christianisme. Personne ne peut les décortiquer et personne ne peut les comprendre complètement. En fait, ces lettres sont tout comme la biographie d’une personne spirituelle et ne peuvent être comparées aux paroles de Jésus ou aux grandes visions que Jean a eues. Par opposition, les visions de Jean étaient de grandes visions venues du ciel, des prophéties de la propre œuvre de Dieu, qui n’étaient pas de la hauteur de l’homme, alors que les lettres de Paul sont simplement des descriptions de ce que l’homme a vu et expérimenté. Elles sont ce dont l’homme est capable et ne sont ni des prophéties ni des visions, simplement des lettres adressées à divers endroits. Mais pour les gens à l’époque, Paul était un ouvrier et donc ses paroles avaient de la valeur, parce qu’il était quelqu’un qui a accepté ce qui lui avait été confié. Par conséquent, ses lettres étaient bénéfiques pour ceux qui cherchaient Christ. Bien que les paroles ne fussent pas dites personnellement par Jésus, elles étaient, après tout, essentielles pour leur temps. Par conséquent, ceux qui sont venus après Paul ont placé ces lettres dans la Bible, permettant leur transmission jusqu’à maintenant. Comprenez-vous ce que Je veux dire ? J’explique simplement ces lettres correctement, les disséquant, ne niant pas leur bénéfice et leur valeur en tant que référence pour les gens. Après avoir lu Mes paroles, si non seulement vous niez les lettres de Paul, mais déterminez qu’elles sont une hérésie ou n’ont aucune valeur, alors on ne peut que dire que vos capacités réceptives sont trop pauvres et que votre connaissance et votre capacité à voir les choses sont trop pauvres. On ne peut certainement pas dire que Mes paroles sont trop unilatérales. Comprenez-vous maintenant ? L’important pour vous est de comprendre la situation réelle du travail de Paul à l’époque et le contexte de ses lettres. Si vous avez un point de vue correct de ces choses, de même, vous aurez un point de vue correct des lettres de Paul. En même temps, après que tu comprendras l’essence des lettres de Paul, ton évaluation de la Bible sera correcte et tu comprendras pourquoi les lettres de Paul ont été si vénérées par les gens plus tard pendant tellement d’années, et pourquoi il y en a même plusieurs qui le traitent comme Dieu. N’est-ce pas ce que vous penseriez aussi si vous ne compreniez pas ? 

 Celui qui n’est pas Dieu Lui-même ne peut pas représenter Dieu Lui-même. On peut seulement dire que le travail de Paul est partiellement ce que l’homme a vu et partiellement éclairé par le Saint-Esprit. Il a écrit ces paroles à partir de ce qu’il a vu aussi bien qu’à partir de l’éclairage du Saint-Esprit. Ce n’est pas surprenant. Il est donc inévitable que ses paroles soient mélangées avec des expériences humaines et, plus tard, il a utilisé ses expériences personnelles pour aider et soutenir les frères et sœurs à l’époque. Les lettres qu’il a écrites ne peuvent pas être classées comme une étude en vue de la vie et elles n’appartiennent pas à la catégorie de biographie ou de message, et en plus elles ne sont pas la vérité pratiquée par l’Église ni des décrets administratifs de l’Église. Comme quelqu’un avec un fardeau, une personne affectée à un travail par le Saint-Esprit, c’était quelque chose qu’il devait faire. Si le Saint-Esprit suscite des gens et ajoute à leur fardeau, mais qu’ils ne se chargent pas du travail de l’Église, gèrent bien les affaires de l’Église et résolvent tous les problèmes de l’Église, cela prouve qu’ils n’ont pas accompli leur devoir correctement. Ce n’est donc pas un fait très mystérieux pour un apôtre de pouvoir écrire des lettres pendant la durée de son travail. Cela faisait partie de son travail et il était obligé de le faire. Son intention en écrivant ces lettres n’était pas d’écrire une étude eue de la vie ou une biographie spirituelle et, de plus, ce n’était pas d’ouvrir une autre voie de sortie pour les saints. C’était pour accomplir son propre devoir et être un serviteur fidèle de Dieu, afin qu’il puisse faire un rapport à Dieu en accomplissant ce que Dieu lui avait confié. Il était responsable de lui-même et de ses frères et sœurs dans son travail, c’est pourquoi il devait bien faire son travail et prendre les affaires de l’Église à cœur. Cela faisait partie de son travail.

 Si vous comprenez les lettres de Paul, vous aurez également une bonne compréhension et évaluation des lettres de Pierre et de Jean. Vous ne considérerez plus jamais ces lettres comme des livres du ciel et saintes et inviolables, et beaucoup moins considérerez-vous Paul comme Dieu. Après tout, l’œuvre de Dieu est différente de celle de l’homme, alors comment les expressions de Dieu et les expressions de l’homme pourraient-elles être les mêmes ? Dieu a le tempérament particulier de Dieu, tandis que l’homme a des devoirs que l’homme doit accomplir. Le tempérament de Dieu est exprimé dans Son œuvre, tandis que le devoir de l’homme est incarné dans les expériences de l’homme et s’exprime dans les recherches de l’homme. Par conséquent, il est possible de savoir si c’est l’expression de Dieu ou de l’homme par leur travail. Nul besoin que cela soit expliqué par Dieu Lui-même ni que l’homme s’efforce de témoigner et, en outre, nul besoin que Dieu Lui-même interdise qui que ce soit. Tout cela est une révélation naturelle ; ce n’est pas forcé ni quelque chose en quoi l’homme peut intervenir. Le devoir de l’homme peut être connu par son expérience et n’exige pas qu’il fasse un travail expérientiel supplémentaire. Toute l’essence de l’homme peut être révélée alors qu’il accomplit son devoir, tandis que Dieu peut exprimer Son tempérament inhérent alors qu’Il accomplit Son œuvre. Si c’est le travail de l’homme, alors il ne peut pas être caché. Si c’est l’œuvre de Dieu, il est encore plus impossible que le tempérament de Dieu soit caché par qui que ce soit et, en plus, elle ne peut pas être contrôlée par l’homme. On ne peut pas dire qu’un homme soit Dieu et, de plus, son travail et ses paroles ne peuvent être considérés comme saints ni considérés comme immuables. On peut dire que Dieu est homme parce qu’Il s’est vêtu de chair, mais Son œuvre ne peut être considérée comme l’œuvre de l’homme ou le devoir de l’homme. En plus, les déclarations de Dieu et les lettres de Paul ne peuvent être mises au même pied d’égalité, et le jugement et le châtiment de Dieu et les paroles instructives de l’homme ne peuvent être considérés comme égaux non plus. Il y a donc des principes qui distinguent l’œuvre de Dieu du travail de l’homme. Ils sont différenciés par leur essence, non par la portée du travail ou l’efficacité temporaire du travail. La plupart des gens font des erreurs de principe sur ce sujet. C’est parce que l’homme regarde à la surface, ce qui peut être réalisé par l’homme, alors que Dieu regarde l’essence qui ne peut pas être observée par les yeux charnels de l’humanité. Si tu considères les paroles et l’œuvre de Dieu comme le devoir d’un homme moyen et considères le travail à grande échelle de l’homme comme l’œuvre de Dieu revêtu de chair, par opposition à l’homme accomplissant son devoir, n’es-tu pas dans l’erreur, en principe ? Les lettres et les biographies de l’homme peuvent être faites facilement, mais c’est sur le fondement de l’œuvre du Saint-Esprit. Cependant, les déclarations et l’œuvre de Dieu ne peuvent être facilement accomplies par l’homme ni acquises par la sagesse et la pensée humaines. En outre, elles ne peuvent pas être expliquées à fond par l’exploration de l’homme. Si vous n’avez aucune réaction à ces questions de principe, cela prouve que votre croyance n’est pas très vraie et raffinée. On peut seulement dire que votre croyance est pleine d’imprécision et qu’elle est également embrouillée et sans principe. Sans même comprendre les questions essentielles les plus fondamentales de Dieu et de l’homme, cette sorte de foi n’est-elle pas une foi sans perspicacité ? Comment Paul pourrait-il être la seule personne utilisée pendant toutes les années de l’histoire ? Comment Paul pourrait-il être la seule personne qui a travaillé pour l’Église ? Comment pourrait-il être le seul à avoir écrit aux Églises pour les soutenir ? Quels que soient l’ampleur ou l’influence du travail de ces personnes ou les résultats de leur travail, les principes et l’essence d’un tel travail ne sont-ils pas tous similaires ? N’y a-t-il pas des choses complètement différentes entre le travail de ces personnes et l’œuvre de Dieu ? Bien qu’il existe des différences claires entre chaque étape de l’œuvre de Dieu et que bon nombre des méthodes de travail ne soient pas complètement identiques, n’ont-elles pas une seule essence et une seule source ? En conséquence, si ces choses ne sont pas claires pour certains maintenant, alors ils manquent terriblement de raison. Après avoir lu ces paroles, si une personne dit toujours que les lettres de Paul sont saintes et inviolables et sont différentes des biographies de n’importe quel personnage spirituel, alors cette personne a une raison trop anormale et une telle personne est sans aucun doute experte en doctrine dépourvue de sens. Même si tu vénères Paul, tu ne peux pas utiliser tes sentiments chaleureux envers lui pour tordre la vérité des faits ou pour réfuter l’existence de la vérité. De plus, ce que J’ai dit n’a pas du tout incinéré tout le travail et toutes les lettres de Paul ni complètement nié leur valeur comme référence. Quoi qu’il en soit, la signification de ce que J’ai dit est dans le but de vous permettre d’avoir une bonne compréhension et une évaluation raisonnable de toutes les choses et des gens. C’est une raison normale. C’est ce dont les gens justes qui possèdent la vérité doivent être équipés.

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par LuceGendronj à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 février 2019

L'apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère

20181123-普通朗诵《神的显现带来了新的时代》缩略图(法)563

L'apparition de Dieu a apporté une nouvelle ère

Dieu Tout-Puissant dit : « L'apparition de Dieu signifie Son arrivée en personne sur la terre pour réaliser Son œuvre. Avec Sa propre identité et Son tempérament, et dans Sa méthode inhérente, Il descend parmi les hommes pour conduire l'œuvre d'inauguration d'une ère et de clôture d'une autre. » « Alors, cherchons la volonté de Dieu et découvrons Son apparition dans Ses paroles, et suivons Ses empreintes ! Dieu est la vérité, le chemin et la vie ! Ses paroles et Son apparition existent de manière concomitante, et Son tempérament et Ses empreintes seront toujours accessibles à l'homme. Chers frères et sœurs, J'espère que vous pouvez voir l'apparition de Dieu dans ces paroles et commencer à suivre Ses empreintes vers une nouvelle ère et dans un beau nouveau ciel et une terre nouvelle préparée pour ceux qui attendent l'apparition de Dieu. »

L'Éclair Oriental, l'Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l'apparition et de l'œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l'œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n'est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par l'Église de Dieu Tout-Puissant. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d'indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n'a le droit d'altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de l'Église de Dieu Tout-Puissant.

Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction

 L’œuvre du Dieu incarné comprend deux parties. La première fois qu’Il S’est fait chair, les gens n’ont pas cru en Lui et ne L’ont pas connu, et ont cloué Jésus sur la croix. La seconde fois non plus, les gens n’ont pas cru en Lui, encore moins L’ont-ils connu, et une fois encore ils ont cloué Christ sur la croix. L’homme n’est-il pas l’ennemi de Dieu ? Si l’homme ne Le connait pas, comment l’homme pourrait-il être l’intime de Dieu ? Et comment pourrait-il être qualifié pour rendre témoignage à Dieu ? Aimer Dieu, servir Dieu, glorifier Dieu — ne sont-ils pas de vulgaires mensonges ? Si tu consacres ta vie à ces choses irréalistes et difficilement applicables, ne peines-tu pas en vain ? Comment peux-tu être l’intime de Dieu quand tu ne sais même pas qui est Dieu ? Une telle quête n’est-elle pas vague et abstraite ? N’est-elle pas déloyale ? Comment peut-on devenir l’intime de Dieu ? Qu’est-ce que ça veut dire pratiquement d’être un intime de Dieu ? Peux-tu être un intime de l’Esprit de Dieu ? Peux-tu voir comme l’Esprit est grand et exalté ? Être l’intime d’un Dieu invisible, intangible — n’est-ce pas vague et abstrait ? Quelle est la signification pratique d’une telle quête ? Ne sont-ils pas tous de vulgaires mensonges ? Ce que tu cherches, c’est de devenir l’intime de Dieu, mais en fait, tu es le chien de manchon de Satan, car tu ne connais pas Dieu, et tu cherches le « Dieu de toutes choses » inexistant, qui est invisible, intangible et issu de tes propres conceptions. Vaguement parlant, un tel « Dieu », c’est Satan, et en pratique, c’est toi toi-même. Tu cherches à être ton propre intime, pourtant tu dis toujours chercher à être l’intime de Dieu — n’est-ce pas un blasphème ? Quelle est la valeur d’une telle quête ? Si l’Esprit de Dieu ne devient pas chair, alors l’essence de Dieu est simplement un Esprit de vie invisible, intangible, informe et amorphe, de type immatériel, inaccessible et incompréhensible à l’homme. Comment l’homme pourrait-il être l’intime d’un Esprit incorporel, merveilleux et insondable comme celui-ci ? N’est-ce pas une blague ? Un tel raisonnement absurde et boiteux n’est pas valable et s’applique difficilement. Si l’homme créé est d’une nature fondamentalement différente de l’Esprit de Dieu, alors comment les deux pourraient-ils être intimes ? Si l’Esprit de Dieu ne S’était pas matérialisé dans la chair, si Dieu n’était pas devenu chair et ne S’était pas humilié en devenant une créature, alors l’homme créé ne serait ni qualifié ni capable d’être Son intime, et à part ces croyants pieux qui pourraient avoir le privilège d’être des intimes de Dieu après que leur âme est entrée au ciel, la plupart des personnes seraient incapables de devenir intimes de l’Esprit de Dieu. Et si l’homme veut devenir l’intime de Dieu dans le ciel, sous la direction du Dieu incarné, n’est-il pas un non-humain étonnamment stupide ? L’homme est simplement en quête de la « fidélité » envers un Dieu invisible, et n’accorde pas la moindre attention au Dieu qui peut être vu, car il est si facile de chercher un Dieu invisible — l’homme pourrait le faire de quelque manière qu’il veut. Mais la recherche du Dieu visible n’est pas aussi facile. L’homme qui cherche un Dieu vague est absolument incapable d’être avec Dieu, car les choses qui sont vagues et abstraites sont toutes imaginées par l’homme, et ne peuvent pas être acquises par l’homme. Si le Dieu qui est venu parmi vous était un Dieu sublime et exalté qui vous était inaccessible, alors comment pourriez-vous saisir Sa volonté ? Et comment pourriez-vous Le connaître et Le comprendre ? S’Il a fait seulement Son œuvre, et n’a eu aucun contact normal avec l’homme, ou n’avait pas d’humanité normale et était inaccessible aux simples mortels, alors, même s’Il a accompli beaucoup d’œuvres pour vous, et que vous n’avez eu aucun contact avec Lui, et étiez incapables de Le voir, comment pourriez-vous Le connaître ? Sans cette chair possédée en humanité normale, l’homme n’aurait aucun moyen de connaître Dieu ; c’est seulement grâce à l’incarnation de Dieu que l’homme est qualifié pour être l’intime de ce Dieu dans la chair. L’homme devient l’intime de Dieu parce que l’homme entre en contact avec Lui, parce que l’homme vit avec Lui et reste en Sa compagnie, et ainsi progressivement arrive à Le connaître. Si ça n’avait pas été le cas, la recherche de l’homme ne serait-elle pas en vain ? Autrement dit, ce n’est pas tout à fait grâce à l’œuvre de Dieu que l’homme est capable d’être l’intime de Dieu, mais grâce à la réalité et à la normalité du Dieu incarné. C’est seulement parce que Dieu Se fait chair que l’homme a la chance d’accomplir son devoir, et la chance d’adorer le vrai Dieu. N’est-ce pas là la vérité la plus réelle et la plus concrète ? Maintenant, veux-tu toujours être l’intime de Dieu qui est dans le ciel ? C’est seulement lorsque Dieu S’humilie jusqu’à un certain niveau, ce qui veut dire, seulement lorsque Dieu Se fait chair, que l’homme peut être Son intime et Son confident. Dieu procède de l’Esprit : Comment l’homme est-il qualifié pour être l’intime de cet Esprit, qui est si exalté et insondable ? C’est seulement quand l’Esprit de Dieu descend dans la chair, et devient une créature avec la même forme extérieure que l’homme, que l’homme peut comprendre Sa volonté et réellement être acquis par Lui. Il parle et travaille dans la chair, partage les joies, les peines et les tribulations de l’homme, vit dans le même monde que l’homme, protège l’homme et le guide, et à travers cela, Il purifie l’homme et permet à l’homme de recevoir Son salut et Sa bénédiction. Ayant acquis ces choses, l’homme comprend vraiment la volonté de Dieu, et c’est seulement à ce moment qu’il peut être un intime de Dieu. Il n’y a que ça de pratique. Si Dieu était invisible et intangible à l’homme, comment l’homme pourrait-il être Son intime ? N’est-ce pas là une doctrine creuse ?

 Dans leur croyance en Dieu aujourd’hui, beaucoup de gens continuent de rechercher ce qui est vague et abstrait. Ils n’ont aucune compréhension de la réalité de l’œuvre de Dieu aujourd’hui, et continuent de vivre de lettres et de doctrines. En outre, la plupart se doivent encore de pénétrer la réalité de nouvelles expressions telles que « la nouvelle génération de ceux qui aiment Dieu », « l’intime de Dieu », « un exemple et un modèle dans l’amour de Dieu », « le style de Pierre » ; par contre, leur recherche est encore vague et abstraite, ils continuent de chercher à tâtons dans la doctrine, et ne comprennent pas la réalité de ces mots. Lorsque l’Esprit de Dieu Se fait chair, tu peux voir et toucher Son œuvre dans la chair. Pourtant, si tu n’es toujours pas capable de devenir Son intime, si tu n’es toujours pas capable d’être Son confident, alors comment pourrais-tu être le confident de l’Esprit de Dieu ? Si tu ne connais pas le Dieu d’aujourd’hui, comment peux-tu faire partie de la nouvelle génération de ceux qui aiment Dieu ? Ne sont-ce pas là des lettres et des doctrines creuses ? Es-tu capable de voir l’Esprit et de saisir Sa volonté ? Ne sont-ce pas là des paroles creuses ? Il ne te suffit pas simplement de prononcer ces expressions et ces termes, de même que tu ne peux pas obtenir la satisfaction de Dieu par la seule résolution. Tu es satisfait seulement de prononcer ces paroles, et tu le fais pour satisfaire tes propres désirs, pour satisfaire tes propres idéaux irréalistes, et pour satisfaire tes propres conceptions et ta propre pensée. Si tu ne connais pas le Dieu d’aujourd’hui, alors peu importe ce que tu fais, tu seras incapable de satisfaire ce que désire le cœur de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie d’être un confident de Dieu ? Tu n’arrives toujours pas à le comprendre ? Étant donné que l’intime de Dieu, c’est l’homme, alors Dieu est aussi un homme, c’est-à-dire que Dieu S’est fait chair, S’est fait homme. Seuls ceux qui sont du même genre peuvent s’appeler confidents les uns les autres, c’est alors seulement qu’ils peuvent être considérés comme des intimes. Si Dieu procédait de l’Esprit, comment l’homme créé pourrait-il devenir Son intime ?

 Ta croyance en Dieu, ta quête de la vérité, et même la façon dont tu te comportes devraient toutes être fondées sur la réalité : tout ce que tu fais doit être pratique, et tu ne dois pas rechercher de telles choses illusoires et imaginaires. Il n’y a aucun mérite à se comporter de la sorte et, de plus, une telle vie n’a aucun sens. Parce que ta quête et ta vie sont menées sur rien d’autre que le mensonge et la tromperie, et que tu ne cherches pas les choses qui ont une valeur et un sens, la seule chose dont tu hérites alors n’est qu’un raisonnement et une doctrine absurdes, qui ne relèvent pas de la vérité. De telles choses n’ont aucun rapport avec l’importance et la valeur de ton existence, et ne peuvent que t’entrainer dans un domaine creux. De cette façon, toute ta vie sera dénuée de valeur et de sens — et si tu ne cherches pas à donner du sens à ta vie, alors tu pourrais vivre une centaine d’années et tout ceci pour rien. Comment une telle vie pourrait-elle être appelée une vie humaine ? N’est-ce pas réellement la vie d’un animal ? De même, si vous essayez de suivre la voie de la croyance en Dieu, mais ne faites aucun effort pour chercher le Dieu qui peut être vu, mais au contraire vous adorez un Dieu invisible et intangible, alors une telle quête n’est-elle pas encore plus vaine ? En fin de compte, ta quête deviendra un tas de décombres. Quel serait pour toi l’avantage d’une telle quête ? Le plus gros problème qu’il y a avec l’homme, c’est qu’il n’aime que des choses qu’il ne peut pas voir ni toucher, des choses qui sont extrêmement mystérieuses et merveilleuses, et qui échappent à l’imagination de l’homme et sont inaccessibles par le commun des mortels. Plus ces choses seront irréalistes, plus elles seront analysées par l’homme, qui les cherche même sans se soucier de tout le reste, et nourrit l’illusion de pouvoir les acquérir. Plus elles seront irréalistes, plus l’homme les scrute et les analyse minutieusement, allant même jusqu’à en faire, de manière exhaustive, ses propres idées. En revanche, plus les choses sont réalistes, plus l’homme en est dédaigneux ; il les regarde simplement de haut, et avec même un air méprisant. N’est-ce pas précisément votre attitude par rapport à l’œuvre réaliste que J’accomplis aujourd’hui ? Plus de telles choses sont réalistes, plus vous aurez des préjugés contre elles. Vous ne passez pas de temps du tout à les examiner, mais vous les ignorez simplement ; vous regardez de haut ces exigences réalistes et simples, et entretenez même de nombreuses conceptions au sujet de ce Dieu qui est le plus réel, et êtes tout simplement incapables d’accepter Sa réalité et Sa normalité. De cette façon, ne croyez-vous pas à quelque chose de vague ? Vous avez une croyance inébranlable envers le Dieu vague des temps passés, et aucun intérêt pour le vrai Dieu d’aujourd’hui. N’est-ce pas parce que le Dieu d’hier et le Dieu d’aujourd’hui viennent de deux ères différentes ? N’est-ce pas aussi parce que le Dieu d’hier est le Dieu exalté du ciel, alors que le Dieu d’aujourd’hui est un petit homme sur la terre ? N’est-ce pas, par ailleurs, parce que le Dieu adoré par l’homme est celui qui est le fruit de son imagination, alors que le Dieu d’aujourd’hui est une vraie chair produite sur la terre ? Quand tout est dit et fait, n’est-ce pas parce que le Dieu d’aujourd’hui est trop réel que l’homme ne Le cherche pas ? Car ce que le Dieu d’aujourd’hui demande à l’homme, c’est précisément ce que l’homme est le plus réticent à faire, et qui le couvre de honte. N’est-ce pas compliquer les choses à l’homme ? Cela ne contribue-t-il pas à dévoiler ses cicatrices ? De cette façon, bon nombre de ceux qui ne cherchent pas la réalité deviennent des ennemis de Dieu incarné, deviennent des antéchrists. N’est-ce pas une évidence ? Par le passé, quand Dieu ne S’était pas encore fait chair, tu aurais peut-être été une figure religieuse, ou un croyant pieux. Après que Dieu est devenu chair, beaucoup de ces fervents croyants sont devenus involontairement antéchrists. Sais-tu ce qui se passe ici ? Dans ta croyance en Dieu, tu ne te concentres pas sur la réalité et ne recherches pas la vérité, mais plutôt tu es obsédé par les mensonges — n’est-ce pas là la cause la plus claire de ton inimitié contre le Dieu incarné ? Le Dieu incarné est appelé Christ, ainsi tous ceux qui ne croient pas en Dieu incarné ne sont-ils pas des antéchrists ? Et donc celui en qui tu crois et que tu aimes véritablement est-Il ce Dieu dans la chair ? Est-ce vraiment ce Dieu vivant, ayant un souffle, qui est plus réaliste et extraordinairement normal ? Quel est précisément l’objectif de ta quête ? Est-il au ciel ou sur terre ? Est-il une conception ou est-il la vérité ? Est-il Dieu ou est-il un être surnaturel ? En fait, la vérité est le plus réel des aphorismes de la vie, et le plus important des aphorismes de toute l’humanité. Car c’est ce que Dieu exige des hommes, et c’est aussi l’œuvre accomplie par Dieu en personne. C’est pourquoi elle est appelée l’« aphorisme de la vie ». Cet aphorisme n’est pas un résumé, ni une citation célèbre d’un grand personnage ; mais c’est la déclaration adressée à l’humanité par le Maître du ciel et de la terre et de toutes choses, et ce ne sont pas des paroles résumées par les hommes, mais c’est la vie originelle de Dieu. C’est pourquoi elle est appelée « le plus important des aphorismes de la vie ». La quête de l’homme à mettre en pratique la vérité est l’accomplissement de son devoir, c’est-à-dire, la quête de la satisfaction de l’exigence de Dieu. L’essence de cette exigence est la plus réelle de toutes les vérités, et non une doctrine creuse accessible à aucun homme. Si ta quête n’est rien d’autre qu’une doctrine et ne contient pas la réalité, ne te rebelles-tu pas contre la vérité ? N’es-tu pas quelqu’un qui s’attaque à la vérité ? Comment une telle personne peut-elle chercher à aimer Dieu ? Les personnes qui ne sont pas au fait de la réalité sont celles qui trahissent la vérité, et sont toutes extrinsèquement rebelles.

 Peu importe comment tu cherches, tu dois, avant tout, comprendre l’œuvre que Dieu réalise aujourd’hui, et savoir quelle est l’importance de cette œuvre. Tu dois comprendre et connaître le type d’œuvre que Dieu apporte quand Il vient dans les derniers jours, quel tempérament Il apporte, et ce qui sera accompli en l’homme. Si tu ne connais pas ou ne comprends pas l’œuvre qu’Il est venu accomplir dans la chair, alors comment peux-tu saisir Sa volonté, et comment peux-tu devenir Son intime ? En fait, devenir l’intime de Dieu n’est pas compliqué, mais ce n’est pas non plus simple. Si l’homme peut percevoir, alors il peut mettre en œuvre, et par conséquent ce n’est pas compliqué ; si l’homme ne peut pas percevoir, alors ça devient plus difficile, et, en plus, l’homme devient enclin à chercher quelque chose de vague. Si, dans la recherche de Dieu, l’homme ne prend pas sa propre position de façon à être prêt, et ne sait pas à quelle vérité il devrait s’accrocher, alors ça veut dire qu’il n’a aucune base, et ainsi il ne lui sera pas facile de rester ferme. Aujourd’hui, il y en a tellement qui ne comprennent pas la vérité, qui ne peuvent pas distinguer entre le bien et le mal ou dire ce qu’il faut aimer ou détester. De telles personnes auront du mal à rester fermes. La clé de la croyance en Dieu consiste à être capable de mettre la vérité en pratique, d’avoir à cœur la volonté de Dieu, de connaître l’œuvre que Dieu accomplira sur l’homme quand Il viendra dans la chair et les principes selon lesquels Il S’exprime ; ne suis pas les masses, et tu dois avoir les principes dans lesquels tu dois entrer et tu dois t’en tenir à eux. Tenir fermement à ces choses qui sont en toi et ont été éclairées par Dieu sera une aide pour toi. Si tu ne le fais pas, aujourd’hui tu vireras à gauche, demain tu vireras à droite, et tu ne gagneras jamais rien de réel. Un tel comportement ne te profite en rien dans ta propre vie. Ceux qui ne comprennent pas la vérité suivent toujours les autres : si les gens disent que ceci est l’œuvre du Saint-Esprit, ensuite toi aussi, tu dis que c’est l’œuvre du Saint-Esprit ; si les gens disent que c’est le travail d’un esprit mauvais, alors toi aussi, tu deviens dubitatif, ou tu dis aussi que c’est le travail d’un mauvais esprit. Tu répètes toujours comme un perroquet les paroles des autres, et tu es incapable de distinguer quoi que ce soit par toi-même, de même que tu es incapable de penser par toi-même. Il s’agit de quelqu’un qui n’a pas de position, qui est incapable de faire la différence — une telle personne est un misérable sans valeur ! De telles personnes répètent toujours les paroles des autres : aujourd’hui, on dit que c’est l’œuvre du Saint-Esprit, mais il y a des risques pour qu’un jour quelqu’un dise que ce n’est pas l’œuvre du Saint-Esprit, et rien d’autre que les actes de l’homme — pourtant, tu ne peux y voir clair, et quand tu constates que c’est dit par d’autres, tu dis aussi la même chose. C’est en fait l’œuvre du Saint-Esprit, mais tu dis que c’est le travail de l’homme ; n’es-tu pas devenu un de ceux qui blasphèment contre l’œuvre du Saint-Esprit ? En cela, ne t’opposes-tu pas contre Dieu parce que tu ne peux pas faire la différence ? Qui sait, peut-être un jour, quelque crétin apparaîtra pour dire que « ceci est le travail d’un mauvais esprit », et quand tu entendras ces paroles tu seras perdu, et une fois encore tu seras lié par les paroles des autres. Chaque fois que quelqu’un sème le trouble, tu es incapable de rester ferme sur ta position, et tout cela parce que tu ne détiens pas la vérité. Croire en Dieu et continuer dans la recherche de la connaissance de Dieu n’est pas une mince affaire. Cela ne saurait être réalisé simplement en se réunissant et en écoutant les prédications, et tu ne peux pas être perfectionné par la seule passion. Tu dois expérimenter et connaître, et te fonder tes actions sur des principes, et recevoir l’œuvre du Saint-Esprit. Une fois que tu es passé par des expériences, tu seras en mesure de faire la différence entre beaucoup de choses — tu seras en mesure de faire la distinction entre le bien et le mal, entre la justice et la méchanceté, entre ce qui est de chair et de sang et ce qui est de la vérité. Tu devrais être en mesure de faire la différence entre toutes ces choses, et ce faisant, peu importe les circonstances, tu ne seras jamais perdu. C’est seulement ça ta vraie stature. Connaître l’œuvre de Dieu n’est pas une mince affaire : tu dois avoir des normes et un objectif dans ta quête, tu dois savoir comment chercher le vrai chemin, et comment apprécier si oui ou non c’est le vrai chemin, et si oui ou non c’est l’œuvre de Dieu. Quel est le principe le plus fondamental dans la recherche du vrai chemin ? Tu dois pouvoir déterminer si oui ou non il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit, si oui ou non ces paroles sont l’expression de la vérité, de qui elles témoignent, et ce que cela peut t’apporter. Distinguer le vrai chemin du faux chemin nécessite de considérer plusieurs aspects de la connaissance de base, le plus fondamental de tous étant la faculté à dire si oui ou non il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit. Car la substance de la croyance de l’homme en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu, et même sa croyance en Dieu incarné existe parce que cette chair est la personnification de l’Esprit de Dieu, ce qui veut dire qu’une telle croyance est toujours la croyance en l’Esprit. Il existe des différences entre l’Esprit et la chair, mais parce que cette chair vient de l’Esprit, et est la Parole faite chair, ce en quoi l’homme croit est donc encore l’essence inhérente de Dieu. Et donc, à distinguer si oui ou non c’est le vrai chemin, tu dois par-dessus tout chercher à savoir si oui ou non il y a l’œuvre du Saint-Esprit, après quoi, tu dois chercher à savoir si oui ou non il y a la vérité dans ce chemin. Cette vérité est le tempérament de vie de l’humanité normale, ce qui veut dire que ce qui était attendu de l’homme quand Dieu le créa au commencement, à savoir, tout ce qui relève de l’humanité normale (y compris la raison, la perspicacité, la sagesse de l’homme et les connaissances de base inhérentes à la nature de l’homme). Autrement dit, tu dois regarder si oui ou non ce chemin amène l’homme dans une vie de l’humanité normale, si oui ou non la vérité dont il est question est nécessaire en fonction de la réalité de l’humanité normale, si oui ou non cette vérité est pratique et réelle et si oui ou non elle est plus opportune. S’il y a la vérité, alors elle est capable d’amener l’homme vers des expériences normales et réelles ; l’homme, par ailleurs, devient de plus en plus normal, le bon sens de l’homme devient de plus en plus complet, la vie de l’homme dans la chair et la vie spirituelle deviennent de plus en plus ordonnées, et les émotions de l’homme deviennent de plus en plus normales. Tel est le deuxième principe. Il y a un autre principe, qui consiste à savoir si l’homme a une connaissance accrue de Dieu, si oui ou non faire l’expérience d’un tel travail et d’une telle vérité peut inspirer un amour de Dieu en lui, et le rapprocher toujours davantage de Dieu. Par ce principe on peut évaluer si oui ou non c’est le vrai chemin. Le plus important, c’est de savoir si ce chemin est réaliste plutôt que surnaturel, et s’il est capable ou pas de fournir la vie de l’homme. S’il est conforme à ces principes, la conclusion que l’on peut en tirer, c’est que ce chemin est le vrai chemin. Je dis cela non pas pour vous amener à accepter d’autres voies dans le cadre de vos futures expériences, encore moins comme une prédiction selon laquelle il y aura l’œuvre d’une autre nouvelle ère dans le futur. Je le dis pour que vous puissiez être certains que le chemin d’aujourd’hui est le vrai chemin, afin que vous ne soyez pas seulement à moitié certains de votre croyance envers l’œuvre d’aujourd’hui et soyez incapables d’avoir plus de visibilité à cet effet. Il y en a même beaucoup qui, bien qu’ils soient certains, continuent de persévérer dans la confusion ; cette certitude n’est fondée sur aucun principe, et ceux-là doivent être éliminés tôt ou tard. Même les adeptes qui sont particulièrement fervents ne sont pas assez sûrs de leur foi, ce qui montre qu’ils n’ont aucune base. Parce que vous êtes de faible calibre et que votre base est trop superficielle, vous n’avez aucune compréhension de la différenciation. Dieu ne répète pas Son œuvre, Il ne fait pas une œuvre qui n’est pas réaliste, Il n’est pas excessivement exigeant envers l’homme, et Il ne fait pas d’œuvre qui va au-delà du bon sens de l’homme. Toute l’œuvre qu’Il accomplit s’inscrit dans le cadre du sens commun de l’homme, et ne dépasse pas les exigences de l’humanité normale, et Son œuvre est conforme à ce qui est normalement exigé de l’homme. Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, l’homme devient de plus en plus normal, et son humanité devient de plus en plus normale. L’homme a une connaissance accrue de son tempérament, qui a été corrompu par Satan, et de l’essence de l’homme, et il exprime une envie toujours plus poussée pour la vérité. Autrement dit, la vie de l’homme se développe et se développe encore, et le tempérament corrompu de l’homme devient capable de changements plus accrus — tout cela est la traduction de Dieu devenant la vie de l’homme. Si un chemin n’est pas capable de révéler ces choses qui sont l’essence de l’homme, n’est pas capable de changer le tempérament de l’homme, et, de plus, n’est pas capable de l’amener devant Dieu ou de lui donner une vraie compréhension de Dieu, et fait même en sorte que son humanité devienne de plus en plus abjecte et sa raison de plus en plus anormale, alors ce chemin ne doit pas être le vrai chemin, et il peut être le travail d’un esprit mauvais, ou l’ancien chemin. En bref, il ne peut pas être l’œuvre actuelle du Saint-Esprit. Vous avez cru en Dieu pendant toutes ces années, pourtant vous n’avez pas la moindre idée des principes qui permettent d’établir la différence entre le vrai chemin et le faux chemin ou de chercher le vrai chemin. La plupart des gens ne sont même pas intéressés par ces questions ; ils vont simplement où se trouve la majorité, et répètent ce que la majorité dit. Comment pourrait-il s’agir de quelqu'un qui cherche le vrai chemin ? Et comment de telles personnes peuvent-elles trouver le vrai chemin ? Si tu comprends ces quelques principes clés, alors quoi qu’il arrive, tu ne seras pas déçu. Aujourd’hui, il est crucial que l’homme soit capable de faire des distinctions ; c’est ce que l’humanité normale devrait avoir, et ça doit faire partie de l’expérience de l’homme. Si, même aujourd’hui, l’homme ne distingue toujours rien pendant qu’il est dans la foi, et que sa raison humaine n’a toujours pas augmenté, alors l’homme est trop bête, et sa quête est erronée et s’écarte du bon chemin. Il n’y a pas la moindre différenciation dans ta quête aujourd’hui et, même si c’est vrai, comme tu le dis, que tu as trouvé le vrai chemin, l’as-tu acquis ? As-tu été capable de faire une quelconque distinction ? Quelle est la substance du vrai chemin ? Dans le vrai chemin, tu n’as pas gagné le vrai chemin, tu n’as rien gagné de la vérité, ce qui veut dire que tu n’as pas réalisé ce que Dieu exige de toi, et par conséquent il n’y a eu aucun changement dans ta corruption. Si tu continues à chercher de cette façon, tu finiras par être éliminé. Ayant été dans la foi jusqu’à ce jour, tu devrais être certain que le chemin que tu as pris est le bon chemin, et tu ne devrais plus avoir de doutes. Beaucoup sont toujours incertains et arrêtent de chercher la vérité à cause de quelques petits détails. Ces gens sont ceux qui n’ont aucune connaissance de l’œuvre de Dieu, ils sont ceux qui suivent Dieu dans la confusion. Les gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu ne peuvent pas être Ses intimes et ne peuvent pas Lui rendre témoignage. Je conseille à ceux qui cherchent seulement la bénédiction et poursuivent seulement ce qui est vague et abstrait de poursuivre la vérité le plus tôt possible, de sorte que leur vie ait un sens. Ne te fais plus d’illusions !

 Source : L'Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par LuceGendronj à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2019

Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ

《你当寻求与基督相合之道》

Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ

Dieu Tout-Puissant dit : « Vous cherchez simplement la compatibilité avec un Dieu vague, et cherchez simplement une vague croyance, pourtant vous n'êtes pas compatibles avec le Christ. Votre malfaisance ne va-t-elle pas recevoir le même châtiment que celui qui est réservé aux méchants ? En ce temps-là, vous vous rendrez compte que quiconque est incompatible avec le Christ ne peut échapper au jour de la colère, et vous découvrirez quel genre de punition ceux qui ont de l'inimitié envers le Christ recevront. Quand ce jour arrivera, vos rêves d'être bénis pour votre croyance en Dieu, et de gagner l'entrée au ciel, seront tous anéantis. Cependant, ceci ne sera pas la part de ceux qui sont compatibles avec le Christ. Bien qu'ils aient beaucoup perdu, bien qu'ils soient passés par beaucoup de difficultés, ils recevront tous l'héritage que Je lègue à l'humanité. En fin de compte, vous comprendrez que Je suis le Dieu juste, et que Je suis capable de conduire l'humanité vers une belle destination. »

L'Éclair Oriental, l'Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l'apparition et de l'œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l'œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n'est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Posté par LuceGendronj à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :